Le 25 juillet 2015, c’est moi qui disait oui !! Une journée magnifique, du soleil, du vent, et beaucoup, beaucoup d’amour….

Aujourd’hui pour inaugurer ce blog, je vous dévoile un petit bout de mon Big Day à moi.

Tout a commencé par un faire-part, envoyé au mois de janvier 2015, alors que personne (à part nos témoins) n’était au courant que l’on allait se marier.

Ben oui, sinon à quoi ça sert un faire-part ? Et au final tout le monde adoré l’idée, même nos parents…

Et puis surtout, on a eu les 6 premiers mois de prépa tranquille, sans que personne ne donne son avis sur rien, ce qui nous a permis de caler plein de trucs !!

Je vous passe les calculs de litres de punch et les discussions sur la disposition des tables… au final on a fait beaucoup de choses nous-mêmes, et on était heureux quand le jour j est arrivé.

Pas de thème, à part la bonne humeur.

Les préparatifs se sont faits à la maison à Albi, qui était déjà bien remplie avec tous nos témoins venus de loin…

Une vraie petite fourmilière pendant toute la matinée.

A l’arrivée devant la mairie, malgré le waterproof, l’émotion est montée d’un cran à chaque nouvelle embrassade, en retrouvant les uns et les autres, famille et amis, ayant fait le chemin jusqu’à nous pour cette occasion très spéciale…

La cérémonie fut courte mais intense, puisque c’est une élue que nous connaissions qui a accepté de venir officier ce jour-là.

C’est sous une pluie de confettis que nous sommes sortis mari et femme, puis nous avons rejoint notre carrosse du jour, une vieille deudeuche bleue, qui a fièrement monté la côte jusqu’à Carlus.

Ce fut l’heure du vin d’honneur : méthode gaillacoise et fouace pour se remettre les idées en place.

La Caravan’Omatic d’Amélie était prête pour que chacun s’amuse derrière l’objectif du photomaton ; succès incroyable.

Des jeux géants étaient installés, ainsi que diverses surprises concoctées par nos témoins et nos proches : un arbre à thé pour écrire un mot autour d’un sachet (on les a découverts jour après jour au petit déjeuner, c’était extra), une expo photo parfois délirante où chacun avait ressorti les meilleurs clichés de ces 30 dernières années…

Bref, on a glissé doucement vers notre cérémonie laïque, puisque le temps de la mairie ne permettait quand même pas de personnaliser assez tout ça…

Nous avons pris la parole en premier avec ma moitié, puis ce sont nos parents, frères, sœurs et témoins qui ont chacun offert un texte, un chant ou un rituel, seul ou à plusieurs, toujours rempli d’amour et de bienveillance.

Donc là encore, le peu qui restait de mon maquillage a fini de couler…

Dois-je préciser que tout le contenu de cette cérémonie était une surprise pour nous (oui on savait qu’ils allaient assurer grave !!).

Et puis comme ça ne suffisait pas, c’est mon amour qui a clôturé cette affaire, en prenant sa guitare rien que pour moi… Une reprise en français, une fois n’est pas coutume. Cabrel, on est du sud-ouest ou on ne l’est pas. Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai. Bon, là, honnêtement, je pense qu’au moins toutes les filles pleuraient avec moi. En mode surprise aussi, sinon c’est pas drôle. Et avec son binôme musicien, de mèche bien évidemment. Hum, de toutes façon à ce moment précis j’avais plus de maquillage donc c’était réglé : j’ai pu aller me refaire une tête !

Je vous passe les réjouissances de l’apéro, le goût du magret séché (et oui toujours le sud-ouest), les effluves de la paëlla géante cuisinée sur place, la folie du défilé de costumes au milieu du repas…, notre playlist du feu de dieu qui a amené les plus motivés jusqu’au petit matin, et la soupe à l’oignon..

3 heures de sommeil et c’était déjà demain…

Je retiens des milliards de choses de cette journée incroyable, mais j’aimerais juste conclure sur le fait que, contrairement à ce que l’on m’avait prédit, j’en ai pro-fi-té. J’ai pris une bouffée d’amour pour les 30 prochaines années et j’avais mal aux joues à force d’avoir le sourire jusqu’aux oreilles. Du bonheur en barre.

Cadeau bonus : la photo qui proposait aux invités de nous faire un clin d’œil le jour j, avec un nœud pap’ pour les gars et une fleur dans les cheveux pour les filles : vous vous doutez qu’on s’est bien poilé pour la prendre au retardateur……… Et comme tout le monde a joué le jeu, c’était juste génial de retrouver les tontons, les copines et même les bébés affublés comme ça, chacun dans son style. Canon !

 

La prochaine fois, je vous parlerai de tous mes bricolages 😉

 

Crédit photo Alexis Frespuech

ARTY MALICE - Wedding Flowerss

Fleuriste textile pour mariage chic et fun !
Votre bouquet de mariée à conserver comme un bijou
Fait main
Made in Tarn
Vos accessoires de mariage
Entièrement coordonnés
Uniques et sur mesure

MES QUALITÉS
Savoir-faire
Originalité
Perfectionnisme
Grain de folie !

Alice MARTY

45 Rue Charcot
81 000 ALBI

06.73.75.60.10

contact@arty-malice.fr

Siret : 479 941 767 00036

Follow me !

ARTY MALICE Mariages.net